Mode d’emploi de la civilisation planétaire

Parution du Manifeste des électrons libres, éditions de la Chronique sociale, coll. Poche.

La société de demain sera-t-elle celle du conflit général entre communautés, religions et classes ? Ou bien un magma informe, déshumanisé, d’individus-clones, esclaves de la mondialisation ?

C’est pour échapper à cette alternative mortelle que j’ai écrit ce petit Manifeste. Il propose une voie à contre-courant du pessimisme ambiant. Il s’agit de faire en sorte que la mondialisation change de signe. Cela se fera par la volonté et l’initiative créatrice de citoyens libres. Nous vivons dans une société fascinante : en une vingtaine d’années, les possibilités d’expérience et de modes de vie données à chaque personne se sont démultipliées. Peu d’entre nous disposent d’un mode d’emploi pour voyager dans cette civilisation hypercomplexe. Nous sous-exploitons les possibilités que ce XXIe siècle peut offrir.

Deux croyances limitent une telle liberté : nous croyons « savoir ce qui se passe » dans la société ; ainsi notre curiosité se trouve-t-elle émoussée, alors que bourgeonnent mille initiatives. D’autre part, nous nous percevons comme fétus de paille dans un monde gigantesque, nous croyons devoir subir au lieu de prendre conscience de notre pouvoir sur notre vie, et même à un niveau plus vaste – du pouvoir de s’organiser pour former des collectifs agissants.

Ce livre est un instrument au service des explorateurs qui désirent dépasser systèmes et milieux clos. Il se termine en suggérant des pistes pratiques et invite à réaliser des actions adaptées à la complexité.

L’auteur

Emmanuel-Juste Duits, philosophe, enseignant, cofondateur de différentes initiatives dont Hyperdébat, Les Cafés de l’info, est auteur de plusieurs ouvrages et articles dont L’autre désir (coll. essais, La Musardine) et L’homme réseau - Penser et agir dans la complexité (Chronique sociale).

Une vidéo sur la question de la complexité et de la surinformation :

https://www.youtube.com/watch?v=CnB...